La prise en charge en sexologie s'autoriser à...

La prise en charge en sexologie s'autoriser à...

Voici, une thématique qui revient souvent durant l'accompagnement en sexothérapie : "Comment et pourquoi s'autoriser ?"

Tout d'abord, il est important de comprendre qu'à chaque fois que nous nous autorisons à exprimer nos émotions, nos ressentis ou nos sentiments, nous nourrissons la relation à l'autre.

Au plus cette relation à l'autre est intime, au plus elle a besoin d'être nourrie de façon authentique et profonde. De façon assez simple, pour accéder à une vie sexuelle et affective épanouie, nous avons, tous, à nous autoriser à lâcher prise.
Lorsque vous vous autorisez à exprimer vos attentes, vos souhaits, vos désirs, vous vous installez dans la profondeur de l'être et vous offrez la possibilité de vivre une relation réalisante au-delà des apparences et des personnages que nous jouons tous en permanence.
Hélas, nous avons tous pris l'habitude de nous autocensurer. Nous exprimons peu ce que nous ressentons, comme si cette expression était une prise de risque. Alors la question qui se pose est : Comment s'autoriser à.…"

Voici un constat un peu amer et paradoxal. Souvent, notre éducation puis nos expériences de vie, nous amènent à nous oublier, à nous sacrifier dans la relation à l'autre.
Il est temps de vous prioriser aujourd'hui. Le constat est simple, au plus vous prenez soin de vous, au plus vous serez en capacité de prendre soin des autres, en particulier de vos proches.
Très souvent, lorsque nous entrons dans la Fusion amoureuse, nous nous oublions, nous nous sacrifions pour l'autre ou pour la relation à l'autre.
Dans la Fusion amoureuse, 1+1=1.

Je vous propose ici un autre modèle conjugal, qui, me semble-t-il est beaucoup plus pérenne et épanouissant. De façon idéale, dans une relation amoureuse épanouie, 1+1= 1+1 +1
Un individu plus un autre individu est égal à un individu plus un autre individu plus une relation, le dernier un est la relation en elle-même. Chacun d'entre vous se nourrit à l'extérieur de la relation, en termes d'activités ressources, de développement personnel puis ramène tout cela dans la relation. De cette façon chacun d'entre vous grandit et la relation peut grandir en même temps.
S'autoriser à prendre des initiatives, à exprimer ses ressentis, ses émotions et ses désirs n'est pas toujours facile dans la relation à l'autre. Pour y parvenir, je vous invite à vous appuyer sur votre détermination à vous installer dans la paix intérieure mais aussi dans la détermination à vivre une relation affective épanouissante.

Se prioriser dans la relation à l'autre n'est pas forcément un acte égoïste, ce serait plutôt une posture intérieure bienfaisante pour vous-même, pour l'autre et pour la relation à l'autre. 

 

Je propose volontiers à mes patients, de travailler cette question durant l'accompagnement en nous appuyant sur différents outils : la verbalisation, un travail en sophrologie mais aussi en proposant l'usage des produits de la naturopathie pour développer la confiance.